Le fameux facteur humain

01 Août Le fameux facteur humain


Surpraïïïze !

 

L’être humain est surprenant, déroutant parfois, mais toujours plein de ressources. Ressources qu’il ne soupçonne d’ailleurs en général pas, même en se regardant de très très près dans le miroir chaque matin.

Vous, le chef de projet, le king de la photo, le mac des éléments graphiques, le général en chef des vidéos, celui qui déambule chaque jour dans le labyrinthe infernal du stockage physique et théorique (oui tout le monde à une théorie sur le classement idéal des dossiers. Mais à ce jour il n’a pas été établi que quelqu’un ait la science infuse, alors…). Après avoir finement analysé votre fonds, vous savez désormais vous orienter dans la jungle des médias. Vous avez une meilleure vue d’ensemble de votre précieux trésor… Et aussi une meilleure idée des déchets et menaces qui polluent votre quotidien et vous empêchent de progresser vers le haut de la montagne, soit dit en passant.

Mais savez-vous sur qui compter ?
Savez-vous dimensionner votre projet suffisamment finement pour ne pas foncer dans le mur de la désorganisation collectivement orchestrée ?
Si vous avez déjà le bonheur de ne pas vous trouver au milieu d’un cartel de mauvaise foi, lucky you !
Quoi que la mauvaise foi ne soit en général que le symptôme visible d’un stress intérieur facilement dégoupillable, avec un peu de doigté.

 

Comparution immédiate

 

Le mieux à ce stade c’est déjà d’aligner vos petits camarades : collègues, graphistes, communicants, chargés de relation presse, techniciens informatiques, stagiaires, prestataires, copains ou pas copains, tout le monde est réquisitionné !

Enfin tous ceux qui, de près ou de loin, côté production ou côté utilisation, se frottent à vos médias.

Quand je dis “se frottent”, je ne pense pas à la lampe d’Aladin. Je pense plutôt à : conçoivent, transforment, génèrent, retaillent, recadrent, retouchent, déplacent, re-retaillent, re-transfèrent, remettent sur disque dur, gravent sur CD, replacent sur clé usb, compressent, envoient, WeTransfèrent, annulent, bloquent l’accès, copient-collent, coupent-collent… Et même ceux qui perdent vos médias !

Bref tous ceux qui aiment ou détestent, qui n’ont “aucun souci” (menteurs) ou qui galèrent méchamment avec vos médias.

Regroupez-les donc tous ensemble. J’insiste sur le “tous ensemble”, pour une sorte de réunion des DA (Désorganisés Anonymes).

Laissez chacun s’exprimer librement. N’ayez pas trop d’idée préconçue, ne cherchez pas à les canaliser, ne donnez pas de solution. Laissez-les même se disputer, argumenter, contredire, couper la parole… Bref, laissez vivre ce charmant petit cirque !

Ce ne sera pas le symptôme de votre incompétence, mais plutôt la preuve que vous souhaitez libérer la parole, faire sortir tout ce qui doit sortir, petits et grands problèmes, et remporter l’adhésion du plus grand nombre sur le bien-fondé de votre projet, la preuve par l’exemple !

Certes à l’issue de cette phosphorescence de cerveaux, la face du monde n’aura pas fondamentalement changé. Mais chacun aura pris conscience des besoins et attentes de chacun, et sera en mesure, si nécessaire, de se décrisper de sa vision des choses pour adhérer au mouvement collectif. Et au passage, il vous sera plus facile de demander à certains de contribuer à la sueur de son front, avantage non négligeable !

Vous, pendant ce temps, aurez pris note de chaque plainte, besoin, petite suggestion ou grande idée.

 

 

À suivre : Episode 2 – Un bon prestataire, c’est quoi ? 

 

Pas envie d’attendre la suite ? On vous l’envoie par mail 😉

 

Société

Nom (*)

E-mail (*)

Commentaire

 

CONTACT

Je suis intéressé par : AjarisKentika

Je voudrais :